Archive for mars, 2009

Ouuuuuuuuuuuh ! Dis iz eune S.O.S, donte ouana seconde guès*

 

Urgh, presque une semaine sans poster de nouvelles, je manque à tous mes devoirs.

Mais en même temps, j’ai plus ou moins une bonne raison : ma vie est d’un plat en ce moment… Je vous assure, c’est pénible!

Déjà, pendant 2 semaines, j’ai très peu eu ma voiture. En effet, celle de Miroslav était cassée, donc il prenait la mienne pour aller au boulot. La réparation a été vite faite, mais comme le même problème avait eu lieu au moment de Thanksgiving, donc y’a pas si longtemps que ça, Miroslav a refusé de payer, disant que la précédente réparation avait dû être mal faite pour ne tenir que quelques mois. Résultat : c’est Bibi qui en subit les conséquences et doit rester à la maison le matin avec Maksim, appeler Lori, la mère des jumeaux, pour qu’elle conduise ENCORE Maksim a l’école pour moi, et se faire suer comme un rat mort…

Et comme Maksim a le don d’être franchement casse-pieds quand on reste à la maison, j’ai vécu deux semaines qui ont mis mes nerfs à rude épreuve. Et dans ces cas là, la meilleure solution est de sortir, prendre l’air. Mais je fais comment, moi, sans voiture???

Heureusement, tout est rentré dans l’ordre, Miroslav a récupéré sa voiture et j’ai pu recommencer ma petite routine avec Maksim. Ce qui veut dire : Science Center ! Comme je l’avais déjà dit dans un précédent article, on y va tellement souvent qu’on commence à être connu. Surtout par le mec du parking, qui est très sympa. Ainsi, mercredi, quand on est retourné au Science Center, ce monsieur m’a fait un grand sourire et m’a demandé comment ça se faisait qu’il ne nous ai pas vu depuis un moment. Huhu, ça fait plaisir ^^

Et puis il y a Kevin… Ha, Kevin… T’as un nom tout moisi, mais je te pardonne, mon cher Kevin… Mais qui c’est? C’est un jeune (enfin, sûrement un peu plus vieux que moi), qui bosse au Science Center à la section “Adrénaline”, si on peut appeler ça comme ça. C’est juste à côté de l’entrée, là où il y a un simulation de vol (bien pourrie, soit dit en passant), un trempoline et l’Orbitron. Maksim adore cette partie du S.C, et on commence donc toujours par là. Et parfois, c’est moi qui le pousse à y aller, notamment quand Maksim trouve qu’il y a trop de queue. Parce que Kevin se trouve là, et que je n’ai aucune honte a dire qu’il est “miumy!”. Quand j’ai de la chance, Kevin m’adresse même la parole. Bon, c’est pas de grandes conversations philosophiques hein, c’est plutôt du “-Quelle heure est-il? -11heures – C’est tout?! J’ai la dalle!”. Ouais, je sais. Mais on se contente de ce qu’on a, hein :-) Ceci dit, il nous reconnait maintenant, puisque la dernière fois, il a dit a Maksim, au moment de monter sur l’Orbitron : “Tu connais les règles, non? Tu viens ici toutes les semaines”. Hahaha. Il doit nous trouver pathétiques ^^

Bon, ceci dit, calmez-vous dans les rangs, Kevin ne restera qu’un type fort charmant que je croise rarement par hasard au Science Center. Encore que… Si a la fin de mon année je n’ai pas accompli le point 52 de ma liste, je vous fait la promesse que Kevin sera ma victime. Mouhahaha.

Sinon, deux choses. La première : JE PARS A HAWAII DANS 8 JOURS !!!! HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA *hystérique*
Je suis en train de mettre mon programme bien au plat, plus ou moins heure par heure. C’est surtout pour me donner une idée du temps que j’aurais pour faire chaque chose, et me rendre notamment compte que certaines journées seront trop courtes, et que je dois donc déplacer certaines activités à d’autres jours. Dès que j’aurais tout fini, je vous livrerais mon programme, à la fois pour vous faire baver, mais aussi pour aider éventuellement d’autres aupairs qui vont aller à Hawaii aussi (ouais, chui comme ça moi, une fille au grand coeur…)

Deuxième chose : Je vais voir les Jonas Brother en concert. Hahaha… Non, je rigole pas, je suis même très sérieuse, mon porte-monnaie aussi. Là ma carte banquaire est en train de me bouder, elle me tourne le dos hostensiblement. Rancunière celle-là…
Mais pourquoi? Pourquoi je vais voir un groupe que j’aime pas beaucoup (j’irais même jusqu’à dire que j’ai failli commettre des meutres à cause de leur chanson “Burnin’ Up”). Tout simplement parce que Mici est une grande fan des Jonas Brother (CD et posters à l’appui), que son anniversaire est dans moins d’un mois, et que je suis une super aupair. Ouais ouais ouais… Bon, ceci dit, j’en fait peut-être un peu beaucoup quand je dis que ma carte banquaire fait la tronche, les billets étaient à un prix franchement raisonnables, ça ne m’a même pas couté une semaine entière de travail. Mais madame CarteBleue Visa m’en veut parce qu’hier je l’ai déjà maltraité pour acheter un ticket pour un spectacle à Hawaii. Ben oui mais bon !

Bon, et puis je suis sûre qu’au fond, je vais bien m’amuser, le samedi 25 Juillet. J’ai vu des vidéos de leur concert, et je dois avouer qu’ils savent mettre l’ambiance. Et il est même possible que parfois je me surprenne à battre du pied, voire parfois même à meumeumer (!) sur leurs chansons. Et peut-être même que j’ai bien aimé “Camp Rock” dans lequel ils jouent (mais ça, ça doit rester secret).

Bref, j’essaye de mettre un peu de piment dans ma vie ^^ Et pis après Hawaii, si mon banquier est d’accord, je pourrais recommencer à prévoir des voyages. En principe, je devrais aller à Miami avec Mathilde (voir son blog dans mes liens) un week-end de Mai, si elle veut toujours de moi. Je prévois aussi Chicago et Boston, mais ça se fera peut-être en Juillet, quand j’ai une semaine de vacances. Et le parc d’attractions Six Flags est également au programme, je ne sais pas encore bien quand. Il faudrait aussi que je trouves le temps d’aller voir les Chutes du Niagara, quand même ! Et éventuellement de pousser jusqu’à Toronto, à une heure des chutes. Je dois donc faire signer mon DS-2019, grumpf!

 

Allez, c’est sur ces nouvelles fort intéressantes (hum hum…) que je vous abandonne mes amis. Kissouille!

 

* Paroles des Jonas Brother, la chanson “S.O.S”

Il était une fois une fille qui s’extasiait pour rien

Aujourd’hui, j’ai découvert la fonction “noir et blanc” sur mon nouveau bébé, mon cher et tendre Sony A-300.

Aujourd’hui, j’ai donc décidé de faire mumuse avec mon jouet et les seuls modèles présents dans la maison à l’heure du crime : Cookie et moi. Séance narcissisme.

Et comme je kiffe et surkiffe mon précieux, aujourd’hui je vous met les photos ici. Ha ça, attendez-vous à en manger des photos sans rapport avec mon aventure d’au pair…

Par la même occasion, j’ai découvert comment mettre des photos qui ne démolisent pas complètement la mise en forme de l’article. C’est un truc tout bête, je cherchais à faire compliqué, mais aujourd’hui ma vie est bien meilleure !

Oh, et si vous aimez mes bracelets, c’est normal, je les aime aussi. Le gros en cuir viens de Nouvelle-Orléans (oui, je me la pète, mais j’ai le droit, je suis chez moi), et les bleu-argent-bois en 4 exemplaires me viennent de mes Gnoufs préférés à qui je fais un gros poutou en passant.

Au fait, je vous ai dit que je partais à Hawaii dans deux semaines exactement?

Non ? Oh, laissez moi réparer mon erreur : Je pars à Hawaii dans deux semaines exactement :-)

Et une dernière chose : depuis hier, c’est le Printemps. C’est donc tout naturellement qu’après une semaine où nous avons atteint les 20°c, avec un soleil magnifique, et ballade dehors tous les jours avec les enfants pendant au moins une heure, nous avons eu, en ce merveilleux 20 Mars… de la neige et du 0°c. La nature est belle. Ici, pas de giboulé de Mars, mais des températures qui montent, qui montent, qui montent… et qui redescendent.

(Je viens de relire l’article avant de le poster, et j’ai bien fait. Je dois être sous acide, parce qu’il n’y avait pas une phrase sans une faute d’orthographe grosse comme mes fesses… Je. Suis. Fatiguée.)

Voilà, c’est fini. On va pas s’dire au r’voir comme sur le quai d’une gare.

Mes parents sont repartis, ça y est. Je les ai accompagné avant-hier à l’aéroport, ils ont passé la sécurité et ils n’étaient plus là. On est reparti pour 5 mois.

Leur départ, bizarrement, ne m’a pas autant chamboulé que lorsque moi je suis partie. Peut-être est-ce parce que cette fois-ci, ce n’est pas moi qui partait, et que du coup ça semblait moins énorme. Peut-être est-ce aussi parce que je sais que ce n’est que pour 5 mois. Ou alors est-ce parce que je voyais plus ce départ comme un départ en vacances pour quelque jours pour eux, plutôt que leur retour à leur vie normale?

Mais ce que j’aime le plus à penser c’est que si leur départ ne m’a pas autant affecté, c’est parce que j’ai grandi. J’aime à croire que ma venue aux Etats-Unis, que cette aventure impressionnante et terrifiante au début m’a aidé à grandir. Je me plait à penser que je suis effectivement capable de vivre loin de mes parents plusieurs mois, et que même si ça ne sera pas toujours facile, je peux survivre, mieux que je ne l’aurais cru. Je peux donc maintenant envisager sérieusement de repartir, d’ici quelques mois, après m’être fait quelques sous en France. Repartir en Australie, ou faire un tour du monde… Des idées qui peuvent vous paraître un peu utopique, je sais :-)

Leur venue m’aura fait du bien. Je suis allée à Washington et à New York avec eux, j’en ai pris pleins les yeux, j’ai eu un super anniversaire avec des cadeaux géniaux, j’ai eu l’impression de m’être assagie puisque je ne réagissais plus au quart de tour aux réflexions de ma soeur, j’ai profité de chaque seconde avec mes parents, j’ai passé chacun de mes temps libres en leur présence.
Mais leur départ aussi m’aura fait du bien, pour la raison citée au début de cet article. Leur séjour n’a pas fait de moi quelqu’un d’autre, il m’a juste aidé à réaliser que la transformation avait déjà eu lieu.

Tous les jours, je trouve un moyen d’être fière de moi. Non pas pour me vanter ou paraître supérieure, mais juste pour me rendre la vie plus facile. Ainsi, je suis maintenant fière de moi et me félicite pour de petites choses telles que le fait d’avoir compris toute une conversation avec quelqu’un avec un fort accent, ou le fait d’être allée au sport, le fait d’avoir couru plus vite que la veille, le fait d’être restée zen malgré les bêtises de Maksim, le fait d’avoir mis de côté ma mauvaise humeur quand j’étais avec les enfants, le fait de ne pas avoir repoussé le réveil 20 fois le matin, le fait d’avoir cuit bien-comme-il-faut un oeuf à la coque, le fait d’avoir fait plaisir à un de mes monstres, le fait d’avoir rangé ma chambre, le fait d’avoir mis moins de temps à nettoyer la maison, le fait d’avoir sâlé comme il faut les pâtes, le fait de ne pas avoir oublié le linge dans la machine, le fait de ne pas avoir craqué face à un DVD en solde, le fait de réaliser mes rêves, le fait de ne pas me prendre la tête pendant au moins une minute pour mon avenir… Des choses sans intérêt, auquelles je ne prêterais même pas attention en temps normal, mais que je me force à remarquer pour faire en sorte que chaque jour soit bon, que chaque jour j’ai au moins une raison d’avoir un sourire niais sur le visage. Vous devriez essayer, ça embêlit chaque journée :-)

Bref, ma fierté du jour est celle d’avoir pris conscience d’avoir grandi. Si j’ai un coup de mou aujourd’hui, il me suffira de me rappeler ceci, et ça devrait aller mieux :-)

Je met fin à cet étalage de sentiments et de philosophie, et je vous met les photos que mon père a pris à NY.

La preuve que j’ai posé devant un drapeau américain (voir liste des 80 choses à faire)

Dans l’hélico. J’ai une belle tête de vainqueur, mais c’était surtout   pour me la péter avec mon appareil photo tout-neuf-tout-beau qui déchire sa mère en slip. Ouais.

Dans l’hélico again.

Maman, moi, Camille, Papa devant les portraits de quelques dirigeants de l’ONU.

Papa, Maman, Camille et moi au “Top of the Rock”.

Moi, Camille et Maman sur les marches du Met’.

Papa et moi à Bubba Gump.

Papa et moi cherchant notre chemin. Il s’agit bien sûr d’une image de reconstitution, voire même d’un “fake”. On n’a jamais eu l’air aussi sceptique devant une carte, voyons !

Camille, 16 ans, joue encore à la Barbie…

Moi dans le Bubba Gump, avec vue sur Times Square. J’ai maintenant moi aussi une plaque “Run Forrest Run” dans ma chambre, merci PôpaMôman.

Parce que le ridicule ne tue toujours pas…

Parce que je viens de comprendre comment on mettait cette “couronne”…

Voili Voilou. Les photos devaient à la base apparaitre sous forme de vignette, mais la mise-en-page buggait complètement, les photos étaient les unes sur les autres, un sacré binns.

Bon, pis dès que j’aurais le temps, je créerais deux nouvelles “pages” sur le côté : les aéroport que j’ai visité et les choses folles ou insolites que j’ai faites aux Etats-Unis.

Kissouille les amis !

Mise à jour, bonjour !

Juste un message rapide pour vous signaler que j’ai ajouté les photos sur les articles de Washington (et j’ai fait 2 ou 3 petites modifications dans le texte, mais sans grande importances), et j’ai également fait la mise à jour de ma liste des 80 choses à faire. Il ne m’en reste plus que 48!

Les articles de NY seront eux aussi mis à jour dès que j’aurais les photos de mon Papa, notamment pour ce qui concerne le vol en hélico et la réalisation d’une des choses de ma to-do-list, “poser devant un drapeau américain”. J’vous tiendrais au jus.

En attendant, je voudrais souhaiter la bienvenue sur le territoire américain à Leere, qui est l’une de mes lectrices les plus fidèles ^^ A l’heure qu’il est, elle doit être à New York en plein stage, et devrais arriver dans sa famille d’accueil à Seattle d’ici un ou deux jours.
Leere, j’espère que ça va bien se passer pour toi, et que je pourrais prochainement lire tes aventures sur le net. Bon courage, même si c’est pas si dur que ça. Je me plains souvent, mais c’est plus pour la forme, je suis française faut croire que j’ai ça dans le sang. C’est un peu comme le sport national, si j’arrête de me plaindre ici je ne saurais plus comment faire et les français me jetteront hors du pays !

Bon, pis je suis toujours pas satisfaite de cette police d’écriture, c’est pénible !

New York, day 2

Le lendemain, réveil de bonne heure, avec une heure de sommeil en moins puisqu’on a avancé d’une heure. On se dirige directement en métro vers Grand Central, la station de train. On prend quelques photos, puis on va directement vers l’ONU. On marche un moment, puisqu’aucune station de métro ne se trouve à côté. On a la possibilité d’entrer dans un bâtiment pour y voir quelques expositions sur les enfants Soldats et les victimes de l’Hollocaust, entre autres. Ces expositions sont moralement terribles, et font froid dans le dos. Il y a également un drapeau de l’ONU qui a été bombardé à Bagdad, avec la phrase “Tombé pour la Paix” inscrite en dessous.

Après ça, retour vers le métro, pour s’arrêter cette fois-ci à l’Empire State Building. On se prend un sandwich à Subway et on se pose pour le manger, puisque nos pieds sont en feu. On se dirige ensuite vers l’Empire State Building, prend deux ou trois photos, et on est repartis pour un tour.

Il est à ce moment là 14h30, pas loin, et on décide donc de se rendre sur le lieu de mon cadeau d’anniversaire et celui de mon papa : le vol en hélicoptère. L’héliport se trouve juste à côté du Staten Island Ferry. On regarde une vidéo sur la sécurité dans l’hélico, et nous voilà à bord de la bête, avec 4 autres personnes. On survole la rivière en passant près de Manhattan, puis la Statue de la Liberté qu’on approche d’assez près, même si on aurait pu être encore plus près je pense. Le pilote nous explique pleins de choses sur la ville, et après un tout petit quart-d’heure, on retourne sur la terre ferme… Heureusement pour nous, il était prévu qu’il pleuve, mais il n’est tombé que 2 ou 3 petites gouttes. Le vol était génial !

Après ça, on décide d’aller au World Trade Center et à Wall Street, sans vraiment savoir comment commencer… On choisi donc Wall Street en premier et nous rendons vers la station de Metro. Là, on lit un panneau nous indiquant que pour aller jusqu’au WTC, il faut s’arrêter à l’arrêt Rector, soit un arrêt après celui où on se trouve, et un arrêt avant celui où on allait. Pile entre les deux quoi. Donc c’est décidé, nous iront d’abord au WTC.

Arrivés là-bas, on apprend que l’achat des tickets pour le tour audio est fermé depuis 10 minutes. Pas de bol… On passe par le Memorial des Pompiers et on remonte le chemin qu’ont emprunté les gens avec leur audio-tour, mais à l’envers. Au final, on n’a rien vu de bien passionnant, si ce n’est l’avancée des travaux du nouveau Building.

Alors qu’on revient sur nos pas pour retourner au Metro, ma mère et ma soeur se plaignent (pour la 1000ème fois :-) ) d’être fatiguées. Elles rentrent donc à l’hôtel, mais avec mon père (toujours claudiquant avec ses béquilles), nous continuons vers Wall Street. L’endroit ne ressemble pas du tout à ce que je pensais, je m’imaginais une grande place entourée de buildings avec le fameux taureau en plein milieu. Mais non, Wall Street, comme son nom l’indique, c’est une rue, où se trouve la Statue de George Washington ainsi qu’une jolie église… Nous cherchons le taureau (dont mon père ignorait l’existence), on galère à prendre des photos sans personne devant, et on se rend compte que la rue où nous sommes se trouve à même pas 5 minutes de Staten Island Ferry, que l’on peut apercevoir d’où on est. Nous avons donc fait un superbe détour en métro pour Que Tchi. Et comble du comble : l’arrêt de métro que nous prenons pour repartir, qui se trouve à 2 pas de là, se trouve être “Rector”, celui où on s’est arrêté pour le WTC… C’était juste la sortie opposée…

On est rentrés à la maison, relativement crevés il faut le dire… On s’est posé 45 minutes, puis mon Papa m’a déposé à l’aéroport de Laguardia, à 15 minutes de là. J’étais ni trop en avance ni en retard, mon avion est parti pile à l’heure et est arrivé avec 20 minutes d’avance. J’étais à la maison vers 11h30 et je me suis endormie avant même que ma tête n’ai touché l’oreiller :-)

Ce week-end à New York aura vraiment été bien, épuisant mais agréable. Le temps était parfait, on n’a pas eu à mettre les manteau une seule fois, et un seul pantalon suffisait, contre 2 à Washington :-) Ce week-end aura aussi marqué mon passage à la vingtaine, un anniversaire dont je me souviendrais longtemps ! Sans compter que j’avais reçu mes cadeaux avant de partir, parmis lesquelles une carte cadeau de la part de mes hosts, 4 bracelets et une paire de boucles-d’oreilles supers de la part de mes Gnoufs préférés avec une lettre trop choupi-kawaï, un réveil “Jack” de “L’étrange Noël de Mr. Jack” de la part de mon frangin et sa biquette en direct de Disneyland Paris, et surtout un livre totalement unique dont je suis le personnage principal, j’ai une puce dans le cerveau, mes parents sont les co-auteurs, ma soeur a aidé à la réalisation d’une expérience expérimentale sur mon cerveau, ma meilleure amie (Camille) croit que je suis une martienne, mon amie d’enfance (Aude) est une clodo sur le point de mourir (désolée Aude :-) ), mon frère est un chauffeur de limousine avec un casier judiciaire et j’ai un moment cru que j’allais avoir une histoire d’amour avec son personnage, ce qui aurait été totalement traumatisant, mon oncle est un inspecteur des impôts qui s’offre parfois des prostituées et m’a traité de “Sal*pe”, et mon ancien directeur d’agence dans le journal où je bossais s’avère être mon pire ennemi :-) Le livre en lui-même, c’est pas le Prix Goncourt comme l’a dit ma maman, mais il a le mérite d’être le meilleur livre que j’ai jamais lu, ou presque ^^

Oh, et mon cadeau d’anniversaire personnel fut un appareil photo reflex numérique, le Sony A-300, avec objectif 18-70mm, plus un objectif 75-300mm pour 3 fois rien, et en cadeau une sacoche spéciale Sony Alpha gratuite parce que j’ai magouillé comme une chef sur les conseils de ma mère. En bref, un cadeau de “luxe” puisqu’il m’a coûté plus de $700, mais qui aurait dû me coûter $1000 au moins. Et cet appareil fait des photos topissimes, je l’aime déjà :-)

Photo 1: Grand Central, gare que je voulais voir à cause de cette photo
Photo 2: L’hélicp (ça vous en bouche un coin une telle nouvelle, hein?)
Photo 3: Le bâtiment de la Bourse dans Wall Street


Warning: Unknown(): open(/mnt/168/sda/6/8/rion.un.peu/sessions/sess_764d963923066c54e5da98ff7ef80c51, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/168/sda/6/8/rion.un.peu/sessions) in Unknown on line 0