Archive for juin, 2008

Dieu dit alors “Quoi de neuf?” et Marion répondit

Il est peut-être temps de raconter ce qu’il se passe dans ma vie de future au pair en ce moment, non? Je pense que j’ai assez retardé le moment d’écrire. Mais c’est pas ma faute Votre Honneur, c’est parce que j’ai été frappé par une crise sévère de flemmingitus aigütus. C’est pas trop grave docteur? Non, c’est juste causé par le Soleil qui a fait une apparition remarquée mais néanmoins beaucoup trop brutal dans notre ciel. Le Sud n’est plus ce qu’il était, c’est moi qui vous le dit.

Bon, reprenons : quoi de neuf?
Je ne réalise toujours pas que je pars. C’est vrai, pour le moment ce n’est que sur le papier que je vais être au pair. Et même si mon compte à rebours continu à s’approcher dangereusement du zéro (puisque nous en sommes à J-38 mes amis), pour moi, ce n’est pas encore une réalité. En revanche, ça l’est pour mon compte en banque qui se dirige, lui aussi, dangereusement vers zéro.

Alors, parlons du Visa tout d’abord. Hahaha. Hum.
Le Visa, pour moi, c’est une grande épopée qui me coûte cher, à la fois financièrement mais aussi nerveusement. Installez-vous les enfants, je vais vous raconter une petite histoire, tragico-comique.
Je pars le 4 Août. C’est un fait acquis. Bien. Quand mon placement a été confirmé, Sophie m’a appelé pour m’expliquer comment faire pour le RDV à l’ambassade américaine, dans le but ultime de recevoir son visa. Etant à Lyon à ce moment là pour un déménagement et étant hébergée dans un appartement sans internet (nan, vraiment, vous imaginez?? Pas d’internet! Fichtre!), je n’ai pas pu prendre le RDV moi-même (puisqu’on peut le faire par internet, ce qui coûte 14$ (un peu plus de 9€), alors que par téléphone c’est 15€. Le deal est vite fait!
Donc j’ai appelé ma chère môman qui a pris le RDV, avec moi greffée au téléphone de l’autre côté du combiné. Une demie heure plus tard, après avoir répondu à des questions telles que “Avez-vous déjà enfreints les règles américaines” ou encore “Avez-vous déjà était sujet à la prostitution ou au proxénétisme” (à quoi nous avons bien sûr répondu “oui” avec ma maman…), mon RDV était fixé… Le 31 juillet !! Donc 4 jours avant mon départ! Sachant qu’à l’ambassade ils nous confisquent le passeport et nous le renvoient par la Poste en même temps que le Visa, ça faisait vraiment juste juste!
J’ai donc appelé Sophie qui a eu l’air aussi paniquée que moi. On respire… Elle m’a donc dit de prendre RDV à l’ambassade américaine à Bruxelles. Mais là, c’était par téléphone, donc 15€. (Si vous suivez bien, vous comprendrez que j’en suis déjà à 30€ pour ce maudit RDV!!)
Alors j’appelle à l’Ambassade en Belgique. Ni “bonjour” ni “merci”, un mec me dit, direct : “Le type de votre carte banquaire et le numéro?”. Même pas “s’il vous plait”. Je lui aurais raccroché au nez tiens… si ça avait pas été si important ;) Je lui donne donc mon numéro, et là il me dit “C’est pas bon, trouvez une carte valide et rapellez nous”. Et il raccroche. Hum…
Donc après avoir usurpé le numéro de carte de mon pôpa, je rapelle. Même cinéma, sauf que cette fois-ci ça marche. J’explique au mec que je suis française, il me demande pourquoi je prends par RDV à Paris, je lui explique la situation. Un quart d’heure pour qu’il accepte de me prendre un RDV!
Il me pose encore plein de questions, puis me demande mon numéro de DS2019. Et là, c’est le couac. Je vous explique : Sophie m’a dit que j’allais recevoir ce document, le DS2019, mais que si j’attendais de le recevoir, ça serait trop tard. Donc elle m’a dit de mentir quand on me demandait si je l’avais. Ce que j’ai fait. Mais le mec a pas apprecié que je lui dise, après, que j’avais pas ce numéro pour le moment. “Cette conversation est enregistrée et elle sera rapportée! Vous avez menti!”. Bon évidemment, gros malaise… Finalement, j’ai eu mon RDV pour le 30 juin, avec petit commentaire du mec qui me dit que vu que j’ai menti, je ne suis pas sûre d’avoir mon Visa. Super! Comme demandé, je demande à ma mère d’annuler mon RDV à Paris.
Bon, après une journée plutôt triste en raison de cet appel, je finis par avoir des nouvelles de Sophie. Elle me dit qu’une autre fille qui doit partir le 4 Août a eu un RDV début juillet! Il y a eu plein de désistements. Ni une ni deux, j’apelle ma mère. Je lui demande d’annuler l’annulation du RDV, si c’est possible. Et là elle me dit qu’elle ne l’a pas annulé. Je l’aime! On modifie donc le jour de RDV, qui est fixé au 9 Juillet! Joie, bonheur et prospérité! Les billets de trains sont pris, tous les documents sont prêts, je vais même en profiter pour aller voir ma famille à Reims. Tout va pour le mieux maintenant :)

Cet article étant déjà beaucoup trop long, je vous parlerais de “L’aventure du Handbook” une prochaine fois. Maintenant il est l’heure d’aller dormir les enfants :)

PS : J’ai reçu une carte ce matin de Pittsburgh [celle que vous voyez sur la photo], envoyée par ma counselor (autrement dit, la femme qui sera chargée de régler les problèmes que je pourrais avoir et organisera des sorties pour d’autres aupair du coin). Et bah ça fait plaisir tiens :)

Le compte à rebours a commencé : J-51!

He bah ça y est, c’est officiel, je peux le dire et même le crier sur les toits :

JE VAIS A PITTSBURGH !!!

Oui, je sais, je vous l’ai déjà dit hier. Sauf que maintenant, sur l’aupair Room (page internet d’AuPairCare sur laquelle je peux voir l’avancée des travaux), je suis passée de “Matching” à “Pre-arrival”. Si si, regardez par vous-même !


(Clic pour élargir)

 

Alors voilà ! Le 4 Août, je poserais le pied sur le sol américain, je serais à NY pour 3 jours de stage, et puis je rencontrerais enfin la famille D.

Une fois que tout aura été validé, je mettrais des photos de la famille. En attendant, vous pouvez toujours aller la voir sur le blog de leur actuelle aupair, Priscilla.

 

Oh tiens d’ailleurs, je vais commencer, petit à petit, à regrouper dans la blogroll les blogs de jeunes filles au pair que je trouve les plus intéressants ou que j’ai le plus de plaisir à lire.

And the winner is…

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!

Ok, il faut que je vous dise TOUT DE SUITE ! Mais avant :

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!

Il y a une trentaine de minutes, mon téléphone a sonné. Un numéro américain (on apprend vite à les reconnaitre). Je répond, toute guillerette, et au bout du fil : personne. Enfin si, quelqu’un, que j’entend très peu, j’entend des bruits de fonds, mais de toute évidence la personne ne m’entend pas.

Le téléphone a sonné une dizaine de fois, et toujours le même cinéma.

Finalement, j’ai envoyé un mail à Mme. D***** en lui demandant si elle essayait de me joindre. Effectivement, elle essayait. Elle a réussit à m’avoir au bout d’un moment, j’étais super contente ! La discussion fut courte, comme toujours, mais le plus important a été dit : Veux-tu être notre aupair pour l’année prochaine?

Alors évidemment, j’ai répondu que oui, of course, et comment! Je vais recevoir d’ici quelques jours des nouvelles d’STS pour m’expliquer comment tout ça va se passer, ce que je dois faire, quand je pars, etc… Je vous tiendrais au courant :-)

Sur ce, je vous laisse afin d’aller dire au monde entier combien je l’aime :-)

 

La famille D***** joue avec mes nerfs

 

Après des jouuuuuuuurs d’attente déséspérée et de haine envers le monde entier et Gmail, j’ai finalement eu des nouvelles. Laissez-moi vous expliquer:

 

Je venais de regarder l’enregistrement de Kyle XY de la veille, pépèrement callée dans mon canapé. Après moult réflexion et motivation, je me décide à lever les fesses du canapé et me lance, pleine d’entrain, dans l’étendage du linge. Jusque là, ma vie n’est pas franchement fascinante, je vous l’accorde. En fait, même par la suite, ma vie n’en devient pas plus passionnante, juste plus …. plus !
Nous sommes donc en pleine session d’étendage quand je me dis, dans un éclair de lucidité : « Mais mais mais ! ça fait au moins une demi-heure que j’ai pas consultée mes mails ! » [Je vous le répète, la vérification compulsive de mail fait partie du quotidien d'une au pair en attente de famille d'accueil] 
Donc j’ai instantanément arrêté tout ce que je faisais pour aller voir si l’enveloppe de Gmail Notifier avait viré au bleu. Par chance, c’était le cas. Mais ne nous emballons pas trop vite, je reçois beaucoup de mails publicitaires, donc ça peut très bien être ça…

 

Comme pour faire durer le plaisir, ma page Gmail met environ une demi-heure à s’ouvrir… pour laisser apparaître l’expéditeur magique « Aupair » et ces mots merveilleux : « Important notice from AuPairCare ». HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
Alors moi, fébrile, j’ouvre ce mail divin et voit que la famille vient de Pennsylvanie. Je m’apprête à en savoir plus quand le téléphone sonne. Bon gré, mal gré, je m’arrache à ma lecture et entend, au bout du film, une petite voix demander avec un fort accent : « Bonjour, pourrais-je parler à Marion P***** ? ». Dans mon cerveau, ça ne fait pas ni une ni deux, je comprend illico que c’est une famille du Pays-Du-Hamburger qui m’appelle. S’ensuit alors une conversation, en anglais, sur la famille D*****. La mère a un accent et je suppose donc qu’elle n’est pas américaine d’origine. Elle me parle de ses enfants, des lieux où ils sont, de Pittsburgh, Pennsylvanie où ils habitent… Moi je me contente de répondre « Yes » ou « Great » ou « hinhin ». Pas franchement super comme entrée, sur ce coup là. Je pose très peu de questions, trop prise au dépourvu pour comprendre ce qu’il m’arrive.
Mme. D***** me passe son mari, qui m’a l’air très gentil. On discute un peu, il me répète plus ou moins ce qu’a déjà dit sa femme, puis me dit qu’ils me rappelleront dans un jour ou deux. 
 

Quand on s’est quitté, j’étais trèèèèès contente, parce que cette famille me plait pas mal. Les enfants, une fille de 10 ans et deux garçons de 7 et 5 ans, sont pile dans l’âge que je cherche et s’entendent très bien. La famille est Serbe, ce qui peut être intéressant. Je serais off tous les week-end et aurait ma propre voiture.

 

Tout ça s’est passé le Dimanche 1er Juin. Après cet appel, on a continué à s’échanger plusieurs mails. J’ai également parlé à leur aupair actuelle, Priscilla.Une fille vraiment très sympa, française, qui a répondu à toutes mes questions avec précision et gentillesse.

Ils ont essayé de m’appeler un soir, mais mon téléphone a buggué, il n’a pas sonné. Finalement, après de nombreux mails, ils m’ont appelé, dimanche. J’étais très contente de leur parler. Et j’étais encore plus contente après l’appel, puisqu’ils m’ont annoncé que de toutes les candidates, j’étais leur premier choix.

Ô JOIE, Ô BONHEUR !! Ils me laissent jusqu’à la fin de la semaine pour prendre une décision et me rappelleront pour me poser LA question ultime. Bien évidemment, ma réponse sera oui.

Je vous tiens au courant :)

 

Le dossier en ligne : le début de la terrible attente.

Ce qui est terrible, une fois que notre dossier est accepté et qu’on apprend qu’on est en ligne, c’est l’attente.

Vous n’attendez qu’une chose : qu’une famille vous contacte. Alors vous consultez vos mails toutes les 10 minutes, en espérant voir ce mail tant attendu de l’expédieur “Aupair”, suivi après de “Dear Marion Véronick Magali P*****” en sujet.

Plusieurs familles m’ont sélectionné pour une interview, sans aucune nouvelles. Inscrite sur le site http://www.aupair-world.net, je consultais aussi régulièrement les nouvelles annonces. J’ai ainsi trouvé une famille qui m’avait l’air intéressante, la famille R********. Je ne m’attendais pas à ce qu’ils répondent à ma candidature, et pourtant, si!

On s’est donc échangé quelques mails très sympa, et nous avons également parlé grâce au chat sur Gmail. Mais au final, j’ai refusé d’être leur aupair, à cause des enfants : deux jumeaux de 2 ans, je ne m’en sentais pas capable. Bon, et un peu à cause de leur situation géographique aussi : Portland, Oregon. Mouhahaha.

Après ça, chaque fois que je recevais un mail, je me précipitais sur mon ordinateur, espérant voir l’expéditeur vénéré. Et un jour, ce mail est arrivé, et la communication au téléphone aussi.

 

Photo : Lhyrah, sur le site Voyage Virtuel

Warning: Unknown(): open(/mnt/168/sda/6/8/rion.un.peu/sessions/sess_938371464061c6c68afcfdad215caba9, O_RDWR) failed: No such file or directory (2) in Unknown on line 0

Warning: Unknown(): Failed to write session data (files). Please verify that the current setting of session.save_path is correct (/mnt/168/sda/6/8/rion.un.peu/sessions) in Unknown on line 0